You are currently viewing Colors of Bucovina

Colors of Bucovina

Dans notre deuxième journée en Bucovine, nous allions voir encore plus de couleurs. Notre premier arrêt de la journée fut pour voir une démonstration de la technique des oeufs paints selon la tradition des Houtsouls, peuple slavophone de Bucovine. Nous avons admiré la série de gestes précis et étapes planifiées pour cette technique d’application avec de la cire chaude exactement comme dans ce vidéo: Oeufs peints de Bucovine

After a last bath in black this time, removal over an open flame

After this most cosy introduction to the painted egg technique which Viorica has been doing (and teaching) for a few decades, we continue our journey towards other painted monasteries.  Our first stop is the most famous amongst the eight churches designated by UNESCO as masterpieces of mural painting. The Voroneț Monastery has this striking blue color base and this particular pigment is known as the “Voroneț blue”.  Again, the western wall’s frescoes has resisted to time (five centuries).  

To make a change after all those colors, we head out to visit a salt mine, Salina Cacica (Cacica Salt Mine). The exploitation started when the area (Bucovina) became under the Austro-Hungarian control in 1775. At the time of its opening, all tunnels and bigger rooms had all been dug “by hand” with simple tools.  These days, the tourist area go slowly down 44m (144 feet) under the surface.  Amongst the rooms distributed throughout the levels, the visitor can wonder at life “under” with a chapel, ballroom and basketball court.

Et nous retournons vers notre petit nid douillet pour notre dernière soirée dans ce gite du passant ou une petite pension comme les Roumains ont l’habitude de réserver.  Le site a été développé de façon très minutieusement par Doinita, une Roumaine de ce coin de pays et son mari originaire de France.  Pour contruire leur petit domaine, ils ont racheté des maisons traditionnelles avant qu’elles ne soient démolies et soit qu’elles sont devenues des rallonges au gîte principal ou des gites aménagés séparement sur le terrain. Tous les meubles et décorations sont authentiques de la région. Les déjeuners et soupers sont offerts et absolument tout est fait sur place, soit par Doinita ou sa maman.  Tout est local; les produits des jardins et arbres fruitiers, les oeufs et la viande des producteurs locaux.  On a même découvert que les épis de mais qui attendent sur un balcon d’une des maisons est pour la mămăligă maison, une version roumains et moldave à base de de farine de maïs.  Je voudrais bien revenir dans une autre saison.. et continuer d’entendre parler des traditions et du rythme de vie dans la Bucovine.

Leave a Reply

five × five =