You are currently viewing D’un naturel provencal

D’un naturel provencal

Travelling is exploring. One tries to get a sense of past events or vibes of today but sometimes, it is the people you meet and what emanates from them that sticks most in your memory. 

Cette journée-là, nous avions sur notre programme d’explorer brièvement la ville d’Arles avant de se diriger vers une réserve naturelle. La cité de Arles, au sud d’Avignon, plus proche de la Méditérannée, mais toujours sur les berges du Rhône, attire l’attention de Jules César lorsqu’elle le soutient lors de la guerre civile qui l’oppose à Pompée en 49 av J-C.  De là, s’ensuivent des investissements importants romains dont un amphithéâtre pouvant contenir 20,000 spectateurs (2 fois la population du temps) et que l’on peut encore admirer et y voir des spectacles dans ce qu’on appelle de nos jours les Arènes d’Arles.

Arles is also known to have had a famous citizen for just over 1 year, Vincent Van Gogh,  where he produced some of his most colorful works that we usually associate with him.  He came to Provence to find a place with great light and peace but at the end, it is where he finally went to seek treatment for his psychotic problems, first in the Arles Hospital (Maison de santé) and later in an asylum in nearby Saint-Rémy de Provence. 

Lors de mes multiples recherches sur la région, la Camargue m’attirait tout particulièrement avec son sanctuaire ornithologique et ses chevaux blancs.  Comme nous n’avions qu’une demi-journée à y consacrer, j’avais trouvé une sortie ornithologique guidée dans une réserve naturelle pour nous en donner une bonne introduction. Aussitôt arrivés au centre des visiteurs de la Réserve Naturelle des Marais du Vigueirat, nous partons dans la voiture du guide étant donné que 90 % de la surface du site est vouée à la protection du patrimoine naturel, et que l’on peut seulement en faire des visites accompagnées.  Notre jeune guide, Corentin, (pas beaucoup plus vieux que 25 ans selon moi) nous plonge littéralement dans ce monde protégé, non seulement riche en sorte d’oiseaux, mais de sangliers, de taureaux et chevaux camargues. La réserve s’étend sur 1200 hectares à la jonction de 2 écosystèmes, le delta du Rhône et la plaine steppique de la Crau. 

The world of ornithology can become quite an obsession and I feel drawn to it but not to the expanse of buying a super photographic lens hence my poor-quality pictures.  Corentin was quite enthusiastic (to say the least) to show us the birds seen around our covered area.  We were well hidden from their view and were reminded to keep our voices down. The guides keep a list of what bird species has been seen in a period of time and publish them on their website.  

Sur notre chemin de retour au centre des visiteurs, Corentin s’arrêtera pour s’approcher doucement d’un de ces chevaux semi-sauvage dit de Camargue.  Une image magnifique qui me reste de cette journée.

Leave a Reply

two × 5 =