You are currently viewing In the mountains

In the mountains

When we started to learn Romanian, we built sentences about imaginary weekends to develop our vocabulary. We often referred to having gone to “la munte” (to the mountains). But being in the country now, we need to be a little bit more specific about which part of the Romanian’s Carpathians mountains you will go because you will be asked without fail. 

Source : Totul despre Geografia Romaniei (Blog)

The Carpathians mountains range stretches from the Czech Republic through Slovakia, Poland, Hungary, Ukraine and ends in Romania for 51% of its total area. Within Romania, 3 separate geographical groups have been identified and even within them, sub-ranges are well been defined.  Our first dedicated “hiking” trip has been chosen for its hiking trails and the high number of caverns in the Western part (Carpații Occidentali), more specifically in the Trascău Mountains (part of the Apuceni Mountains range).

Nous étions un peu “hors saison” pour profiter pleinement des sentiers et des cavernes. Nous avons eu néanmoins de la chance d’avoir pu fait notre grande randonnée lors une parfaite journée ensoleillée de printemps. Notre “cosy” petit chalet était bien situé dans la petite localité de Sub Piatră, littéralement “Sous la roche. Dès notre arrivée, nous rencontrons les gardiens improvisés des lieux, 3 chiens (bergers Roumain des Carpathes).  On dirait qu’ils s’ajustent aux locataires du chalet en savant pertinemment qu’ils auront des restes de table.  Mais avec leur sens inné de la protection, ils nous suivent dans le village et dorment relativement proche du chalet. Je leur pardonne leurs aboiements dans la nuit… c’était peut-être pour un ours ou un loup!

But on our long trek the following day, the dogs had no motive to follow us.  We departed from the monastery at the altitude of about 600m to end up at our ultimate one at 1200m.  Following a couple of different trails for an approximative total of 12 km over 8.5 hours (the last 2 hours being entirely a consequence of my own tiredness and lack of physical fitness), we went through valleys, forests, rock formations to admire the scenery and vast flora and streams. We were prepared to encounter wild life with our bear spray and whistle but we never saw anything except birds.

Le jour suivant, en épargnant nos muscles endoloris, nous avons fait de la lecture et exploré le village. Notre parlons avec notre voisin un peu de la vie locale et de l’origine de nos amis canins. Mon chien préféré, Lisa, une femelle d’environ 5 ans, a pu bénéficié de son aide pour une stérilisation l’an dernier, suite à une portée de 9 chiots.  Le contrôle de la population des chiens errants est un grand problème dans un pays de l’Europe du Sud comme la Roumanie. C’est inévitable de voir des chiens errants à la recherche de leur prochain repas dans les stationnements ou espaces publiques en dehors de la capitale. En 2013, la ville de Bucarest avait un nombre incroyable de ses chiens qui se déplacent souvent en meute. L’attaque mortelle d’une meute sur un enfant de 4 ans a provoqué les mesures pour procéder à leur élimination massive. La mentalité de ne pas faire l’effort de stériliser son chien ou de juste l’abandonner a encore beaucoup de chemin à faire selon le nombre incroyable et les efforts d’éducation des chenils.

The next morning, winter had not said his last word in the area. We head back to Bucharest, with pictures in our head and a bottle of a very local pălinca, this one made with prune, apple, honey and a sirup made from a number of forest products. 

This Post Has 3 Comments

  1. Nathalie Martel

    Tellement beau et quelle incroyable histoire au sujet des chiens! 💕😢 Merci Suzanne!

    1. suzielarose

      Oui, j’admets… ça fait longtemps que je voulais en parler des chiens et j’attendais la bonne opportunité pour en glisser un mot.

Leave a Reply to Marianne @ Let's Read Cancel reply

7 − three =